vendredi 9 mars 2012

Chine & USA : vers une évolution des moeurs ?

Un nouveau rapport portant sur les stratégies de défense relatives au domaine du cyberespace portés respectivement par la Chine et les Etats-Unis est l'occasion de repenser quelque peu les relations ambiguës des deux pays sur ce sujet ainsi que de questionner la réalité.

Ainsi, il est désormais commun de pointer du doigts la la Chine ou certains de ses ressortissants qui entretiendraient des liens plus ou moins forts avec certains services gouvernementaux. La réalité semble également se prêter au jeu avec un certain humour puisque la moindre recherche que l'on pourrait effectuer sur un spam ou un phishing reçu dans votre boite mail a de fortes chances de vous indiquer une ressource "chinoise" dans certaines phases de la recherche.

Toutefois, loin des lieux communs, de nombreux avis commencent à se faire entendre pour proposer une vision différente de la réalité. Un premier pas a été franchi lorsque certaines études ont pu montrer la faiblesse réelle des systèmes informatiques chinois que l'usage massif de contrefaçon associé à des pratiques de sécurité laxistes rendaient particulièrement vulnérables. Ainsi, Security Vibes relate les mésaventures de certains services officiels lorsque certains éditeurs empêchent des copies pirates de fonctionner. Un autre rapport dont nous nous faisions l'écho montrait également une approche plus prudente de cette réalité dépeinte comme très agressive.

D'autres aspects, comme la culture, sont à prendre en compte. Ainsi, la définition de la protection l'information participe de visions parfois opposées. Ainsi, ce que nous dénommons censure n'est qu'un aspect de la protection de l'information jugée nécessaire dans le pays. Un autre aspect est celui de la lutte autour des idées et James Lewis rappelle que certains journaux politiques américains peuvent être considéré comme une "arme informationnelle" en Chine.

Le même James Lewis rapporte également un échange avec un responsable chinois selon lequel les pays se regarderaient en chiens de faïence, chacun connaissant tout à la fois l'étendue de ses points faibles et celui de l'autre en étant conscient d'être ainsi "observés". Une situation complexe qui n'est pas sans rappeler certains épisodes de la Guerre Froide.

Conscient des enjeux et des positions respectives des deux pays, le rapport évoqué au début de cet article propose ainsi aux deux pays d'échanger et de discuter sur ces sujets. Les lecteurs avertis de ces situations savent que la Russie et les Etats-Unis ont déjà entamé une série de pourparlers qui semblent en apparence bilatéraux. Les analyses du rapport et des articles insistent ainsi sur la nécessité d'avoir une approche multilatérale qui permettrait par exemple de mettre à plat un certain vocabulaire mais également de commencer des collaborations sur des bases et des besoins communs (criminalité, pédopornographie...).

Nous reviendrons dans un autre article sur le contenu précis du rapport qui invite les pays à se départir d'une attitude empreinte de méfiance pour un rapprochement concerté. Une occasion d'approfondir les liens de la Chine avec la lutte informatique !

Source :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire