jeudi 3 mai 2012

Les caractères accentués possible en .fr

Une petite révolution dans le nommage Internet en France puisque l'Afnic permet depuis aujourd'hui l'enregistrement de noms de domaines intégrant des "é", "è" et autres "à". Auparavant, la liste était réduite à un alphabet plus simple.

Dénommés "IDN", ces noms de domaines internationalisés sont une évolution obligatoire afin d'intégrer les différentes formes d'écritures, de langages et de caractères existants de par le monde. Bien évidemment, certains se sont montrés précurseurs comme les entités appartenant à des pays utilisant langues chinoises ou encore arabes. En ce qui nous concerne, c'est surtout l'accès aux caractères accentués, mais pour d'autres, il s'agit de disposer d'Internet dans sa langue natale : ce qui n'est pas rien.

Par ailleurs, cela n'est sans profondément changer la vision que nous avons du DNS. Il existe en effet des IDN intégrant des caractères particuliers (n'appartenant pas au standard ASCII) uniquement dans la partie domaine du nom mais pas dans l'extension. (dans exemple.fr, exemple est le nom de domaine quand .fr est l'extension). 

D'autres entités, relevant de pays ou non, ont choisi de demander également à ce que les extensions fassent partie de ce processus, créant de ce fait de nouvelles extensions. Ainsi en est-il du .中国 pour la Chine, qui serait un équivalent, dans une langue chinoise, du .cn ou du .fr.

Un problème se pose toutefois : le système en tant que tel n'a pas été modifié, c'est à dire que le DNS continue à ne connaître que des noms dans l'alphabet occidental simplifié ou ASCII. Pour pallier à ce problème, il a été défini une norme transitoire ou intermédiaire permettant de "traduire" un nom internationalisé en un nom unique sous une forme déviée. Par exemple, l'extension chinoise ci-dessus est en réalité envoyée sous la forme suivante : ".xn--fiqs8s".

Cette norme, dénommée "Punycode" et standardisée par l'IETF au sein d'un RFC traitant des IDNA (IDN dans les Applications). Elle s'applique autant au nom de domaine qu'à l'extension. Cela a toutefois une conséquence non négligeable : un nom de domaine enregistré demeure unique. Ainsi, par exemple, les deux extensions chinoises sont-elles différentes puisque le DNS les comprend différemment. 

Mais cela peut aller plus loin : un "francois.fr" n,'est pas un "françois.fr". Pire encore, certains caractères peuvent apparaître identiques mais ne pas l'être car ils recevront une "traduction" punycode différente.

Cette problématique oblige donc les gestionnaires des noms de domaine institutionnels à faire évoluer leur dispositif de protection notamment en élargissant leur politique de protection. A cette fin, l'AFNIC permet une meilleure protection des détenteurs de ces droits en leur autorisant une période réservée d'achat.

N'oubliez donc pas de réserver les domaines accentués pouvant être utilisés comme le vôtre....Et pour les autres, ne cliquez pas n'importe où !

Source :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire