mardi 24 avril 2012

War Games Chine/USA

Une information intéressante dont je dois la primeur à un fin observateur des relations cyber-internationales. Celle-ci fait en effet état de la tenue de plusieurs war games entre la Chine et les Etats-Unis l'année dernière.

Les relations entre les deux pays ne sont pas, au sujet des aspects informatiques, au beau fixe. La Chine est régulièrement accusée par les Etats-Unis de mener des attaques ayant vocation à dérober de l'information au sein des systèmes américaines. Niant les faits, elle affirme lutter ardemment contre le piratage et se pose en victime principale de la cybercriminalité mondiale.

Pour des raisons évidentes, ces "jeux" se sont déroulées dans l'atmosphère feutrée des joutes diplomatiques. Des intermédiaires ont d'ailleurs participé à l'organisation : deux think-tank, le fameux CSIS américain et le China Institute of Contemporary International Relations. 

Impliquant les ministères de la défense et de la sécurité intérieure, du côté américain, l'initiative Track 1.5 a permis des rencontres entre officiels et acteurs de la sécurité dans un environnement très particulier et au final, assez peu officiel. On en sait assez peu côté chinois.

Le besoin de ces "pourparlers" non officiels a été ressenti par l'ensemble des acteurs et semble être considéré, de part et d'autre comme un moyen d'alléger les tensions...Les USA reprochant ainsi des vols de secrets et de propriété intellectuelle constituant des montants importants et les chinois étant très méfiants devant les velléités et les initiatives militaires américaines.

Nous conclurons avec le sujet des "jeux" en question : le premier consistait pour les participants à décrire les réactions en cas d'attaques (détectées) par un système malveillant de type Stuxnet. Le second, quant à lui, était à peu près identique sauf pour un aspect majeur : chaque acteur devait expliquer ses réactions dans le cas d'une telle attaque en étant sur que l'attaquant était justement l'autre.

No comment...

Source : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire